PORTER À COCON D’ENFANCE, UNE EVIDENCE

OUI OUI OUI AU PORTAGE PHYSIOLOGIQUE !!

Le bien-être de l’enfant étant l’une de nos priorités, nous avons choisi il y a 2 ans de mettre en place le portage physiologique, c’est un formidable outil pour répondre aux besoins d’attachement et de sécurité de l’enfant.

Mais attention pas n’importe comment, même si les ¾ de l’équipe ont porté leurs propres enfants. Elle doit être accompagnée et formée, il y a un réel enjeu de sécurité. Cette pratique doit être encadrée. Un heureux concours de circonstances puisque s’est présentée, l’une de nos mamans dont nous accueillons les tout-petits, elle est formatrice agrée. UNE VRAIE CHANCE !!! Et elle a tant d'autres talents.

Hermine de « COUCOU HIBOU » forme alors l’équipe en décembre 2017, son histoire, les différents modes de portage, les différents modèles d’écharpe, l’avantage physique et psychique pour l’enfant. Tout cela n’est plus un secret pour nous !! Nous la remercions sincèrement!!

Cocon s’équipe alors de plusieurs écharpes soigneusement choisies. Dès leur réception, nous les utilisons au quotidien avec l’accord de chaque famille que nous sollicitons systématiquement, le portage touche à l’intime.

L’enfant est totalement blotti contre l’adulte qui le porte, il y a une grande proximité. Nous veillons à porter sur le torse un linge appartenant à la maman portant son odeur. Aujourd’hui l’équipe est formée aux techniques de portage sur le devant, elles le seront bientôt pour le portage dos.

Après 2 ans de pratique, nous n’y voyons que des avantages et observons chaque jour les bénéfices pour l’enfant et les professionnels de cette pratique. NOUS NE POURIONS PLUS NOUS EN PASSER !!

Cependant, le portage n’est pas imposé, il faut pour que cela fonctionne que l’enfant en ait envie tout comme l’adulte. Le portage n’est pas apprécié par tous les enfants par une autre personne que leurs proches et il faut le respecter mais c’est un réel besoin pour la plupart des enfants ici à la crèche.
De la même manière, il n’y a pas de notion de temps de portage, ce dernier est laissé à l’appréciation des besoins de l’enfant et de la professionnelle qui le porte.

Pour l’enfant :
- Il facilite l’adaptation des plus petits même de certains grands en mal de séparation avec le parent.
- Il découvre son nouvel environnement en douceur, en sécurité,
- Il apaise les bébés, leur permet de se détendre,
- Il rassure et calme les angoisses tant les émotions sont nombreuses pour lui dans une journée,
- Il aide à l’endormissement,
- Il permet aux enfants qui ont du mal à se poser de passer un temps calme réparateur,
- Il permet de sortir davantage en promenade,
- Il permet de respecter la physiologie naturelle de l’enfant,
- Il peut calmer les douleurs de ventre pour les petits qui ont des coliques par les mouvements qui le masse.
- Le portage des plus grands les éveille à ce qui les entourent, il profite en suivant tous les mouvements de l’adulte.

Pour l’adulte :
- Il permet de répondre aux besoins de l’enfant, de contenance, de proximité, de bercements.
- Il permet aux professionnelles de ménager leur dos en ayant une bonne posture droite. Le portage simple d’un enfant implique un dos qui se tort, qui compense, provoque des tendinites… ;
- Il libère les bras de la personne qui porte pour être disponible aussi pour les autres enfants ;
- Il permet une interaction différente avec l’enfant (caresse sur le dos, lui parler doucement au creux de l’oreille, fredonner, sentir la respiration, écouter les battements du coeur…) ;
- Certains enfants sont déjà portés à la maison par leur parent, cela permet à l’adulte d’être dans une continuité de ce qui fait du bien à l’enfant ;
- Si les enfants ne sont pas portés à la maison, cela est l’occasion de sensibiliser les parents et d’échanger sur l’apport que cela procure à leur bambin à la crèche ;
- Il permet de construire une relation de confiance de qualité avec chacun des membres de l'équipe

Le portage contribue à l’ambiance apaisée et sereine au sein de Cocon. Cette méthode était autrefois un modèle repère qui se transmettait de génération en génération et ça l'est toujours sur d'autres continents... Il s’est perdu dans notre civilisation occidentale et à regrets tant les bienfaits sont nombreux. Nous avons à cœur de faire revivre cette pratique tant elle permet le bien-être des enfants et répond à leurs besoins physiologiques, physiques et affectifs.

A bientôt.